> espace client
notre sélection

10 ans après…

Article du 17 septembre 2018 10 ans après… En septembre 2008, la planète financière était durement secouée par la faillite

L’Italie un répit bien venu.

L’Italie un répit bien venu.  Atlantico 10 septembre 2018 Les perspectives italiennes inquiètent les investisseurs depuis le printemps. Beaucoup de

Les pays émergents sur le fil du rasoir.

Les pays émergents sur le fil du rasoir. Atlantico 3 septembre Les deux derniers mois ont été difficiles pour de nombreux

les plus lus

10 ans après…

Article du 17 septembre 2018 10 ans après… En septembre 2008, la planète financière était durement secouée par la faillite

L’Italie un répit bien venu.

L’Italie un répit bien venu.  Atlantico 10 septembre 2018 Les perspectives italiennes inquiètent les investisseurs depuis le printemps. Beaucoup de

NEWSLETTER

actualités - 25/06/2018

Une start-up à 14 Milliards d’Euros.

Une start-up à 14 Milliards d’Euros. Atlantico 18 juin 2018

La semaine dernière Adyen a connu un succès foudroyant pour son entrée à la bourse d’Amsterdam : sa capitalisation a atteint 14 Milliards, soit un doublement par rapport au prix d’introduction. Un tel engouement est rare pour un entreprise somme toute assez petite. Le secteur dans lequel évolue Adyen explique en large partie ce succès incroyable : installée à Amsterdam depuis sa création il y a une dizaine d’années, la société a développé une plate-forme de paiement totalement automatisé et sécurisé. Ses principaux clients sont : Netflix, Facebook, Uber, Airbnb, Spotify et bientôt Ebay. Les investisseurs se sont rués sur les 14% du capital mis en bourse mercredi dernier.

Le fait d’atteindre dès le premier jour de tel niveau de valorisation a déclenché de nombreux commentaires mais cela fait plusieurs mois que l’ensemble du secteur des paiements en ligne est suivi de près par les investisseurs. Les 2 premiers acteurs mondiaux Wirecard et Worldline connaissent depuis plusieurs mois des parcours boursiers exceptionnels.

Il n’y a pas de miracle pour autant, ni bulle, ni exubérance irrationnelle ! La qualité et la croissance sont plébiscitées par la bourse. La progression de ces titres est logique. Tout d’abord les perspectives pour le marché des transactions électroniques restent très attractives. Plus de 80% des transactions mondiales se font encore en cash et seules 10% des transactions sont complètement digitalisées. La transition vers les paiements en ligne devrait poursuivre son accélération. Le management des acteurs de ce secteur sont persuadés que leur marché devrait croître de 15-20% par an pendant encore plusieurs années.

L’Asie, l’Inde et les Etats-Unis sont des cibles prioritaires pour toutes les sociétés du secteur. Wirecard en particulier connaît un grand succès dans ces zones…elle y connaît une croissance de 20 à 30% grâce à des acquisitions ciblées qui ont permis de prendre pieds très rapidement et très efficacement.

Les résultats sur le premier trimestre ont dépassé les attentes avec une hausse de 24% des ventes et de 38% du résultat. Le succès de l’introduction d’Adyen est donc assez logique…mais même avec une forte croissance attendue pour la société néerlandaise, nous pensons que le prix est un peu trop élevé. Sur la base du cours de vendredi Adyen se paierait 70 fois le résultat de 2020. Très très largement au-dessus des sociétés comparables cotées depuis plusieurs années comme Wirecard ou Worldline ! Nous préférons donc nettement rester sur Wirecard qui affiche de plus une marge nettement plus élevée.

Nous conservons nos positions sur Wirecard, nous n’hésiterons pas à écrêter si la hausse se poursuit sur le même rythme qu’en ce moment ; et restons à l’écart d’Adyen. Les cours atteints récemment font que nous ne pouvons pas recommander d’acheter sur ces niveaux. Il nous paraît néanmoins certain que le secteur soit attractif à moyen-terme…à court-terme il devrait continuer d’être l’objet d’une intense activité de regroupement dans tous les sens. Ces derniers mois Worldpay a été racheté par Vantiv, Six par Worldline et Bambora par Ingenico…et plus près de nous Concardis et Nets ont annoncé leur fusion. Tout ceci indique que les acteurs vont aussi viser à réaliser rapidement des économies d’échelle et prendre position partout dans le monde pour maintenir leurs niveaux de marges.

Il faut donc surveiller attentivement ce secteur et profiter des périodes de baisse pour commencer à prendre des positions et laisser Adyen de côté pour le moment il y a mieux à faire dans ce secteur !

 

dans la même rubrique

actualités - 17/09/2018

10 ans après…

Article du 17 septembre 2018 10 ans après… En septembre 2008, la planète financière était durement secouée par la faillite

actualités - 10/09/2018

L’Italie un répit bien venu.

L’Italie un répit bien venu.  Atlantico 10 septembre 2018 Les perspectives italiennes inquiètent les investisseurs depuis le printemps. Beaucoup de

actualités - 06/09/2018

Les pays émergents sur le fil du rasoir.

Les pays émergents sur le fil du rasoir. Atlantico 3 septembre Les deux derniers mois ont été difficiles pour de nombreux

actualités - 25/06/2018

L’été sera chaud.

L’été sera chaud. Atlantico 25 06 2018 Avant de partir en congés, il est souvent raisonnable de faire un petit

actualités - 25/06/2018

Le bal des banques centrales continue !

Le bal des banques centrales continue ! Forbes 18 juin 2018 La semaine a été marquée par les réunions successives des