> espace client
notre sélection

Les valeurs de luxe sous pression…achetez français !

  Les valeurs de luxe sous pression…achetez français !   Après des années de croissance particulièrement appréciée par la bourse, les

Déjà 2019 !

Déjà 2019 !   Article du 1 10 2018   Certains thèmes économiques et politiques voués à influencer l’année 2019 sont d’ores

10 ans après…

Article du 17 septembre 2018 10 ans après… En septembre 2008, la planète financière était durement secouée par la faillite

les plus lus

Les valeurs de luxe sous pression…achetez français !

  Les valeurs de luxe sous pression…achetez français !   Après des années de croissance particulièrement appréciée par la bourse, les

Déjà 2019 !

Déjà 2019 !   Article du 1 10 2018   Certains thèmes économiques et politiques voués à influencer l’année 2019 sont d’ores

NEWSLETTER

Uncategorized - 28/05/2018

Jusque-là tout va bien !

Jusque-là tout va bien ! Forbes 22 05 2018

De nombreux dossiers potentiellement importants font l’actualité de ces dernières semaines. La période est marquée par une tension croissante sur certains actifs. La volatilité, basse pendant toute l’année 2017, connaît un accroissement très sensible sur quelques classes d’actifs mais reste faible globalement. En bonne logique, il serait normal de voir les investisseurs adopter globalement une attitude prudente et au moins une certaine réserve… en fait il n’en n’est rien : les actions françaises ou les valeurs technologiques cotant sur le Nasdaq sont très bien orientés et cela pourrait donner l’impression que tout va bien.

Pourtant les incertitudes pour les marchés sont nombreuses et potentiellement lourdes de conséquences : Italie, hausse des taux américains, volatilité sur les devises, hausse du pétrole…

L’Italie

La nouvelle coalition en cours de constitution affiche un programme très « euro-sceptique » : la rigueur budgétaire serait largement abandonné et fait peser beaucoup de doutes sur la trajectoire budgétaire de l’Italie. Le poids de la dette de l’Italie est un fardeau qui obère la capacité des gouvernements italiens depuis plusieurs années. Le montant d’investissement public par habitant est deux fois moindre qu’en France ! L’idée promue par la nouvelle coalition est de s’affranchir des règles européennes pour relancer la croissance : une relance budgétaire assez massive est envisagée. Connaissant le poids de la dette : 2300 Milliards d’Euros soit 130% du PIB, l’accord de gouvernement prévoyait de solliciter l’effacement de 250 Milliards de dettes italiennes achetées et détenues par la BCE. Cette demande n’a bien évidemment aucune chance d’aboutir mais fait passer le message que la coalition pourrait, un jour, organiser une restructuration de la dette Italienne. Or près de 70% de l’ensemble des encours de la dette est détenu par des résidents Italiens et en particulier des banques Italiennes. Ceci enclenche une spirale déjà expérimentée pendant la crise de la Zone Euro : doute sur la dette, hausse des taux, baisse du cours des banques, frein sur la diffusion du crédit, ralentissement de la croissance, menace de solvabilité sur les entreprises les plus fragiles, baisse des rentrées fiscales, contamination d’autres pays qui pourraient à terme entrer dans le même scénario…Pour le moment les investisseurs n’ont pas envisagé le pire pour l’Italie mais l’inquiétude monte.

Hausse des taux américains.

Le scénario est connu et a commencé à se matérialiser : l’économie américaine se tient bien, l’inflation arrive progressivement à 2% et la FED veut normaliser sa politique monétaire et donc reprendre des liquidités. Un seuil a été franchi cette semaine : le taux 10 ans américains a franchi nettement la barre des 3%. A ce stade, l’économie américaine reste sur sa lancée mais la hausse du Dollar affecte d’ores et déjà l’économie des pays émergents les plus fragiles (Argentine, Turquie, Indonésie…) mais si la hausse des taux se poursuit l’immobilier américain pourrait flancher entraînant un ralentissement de l’économie et surtout plus rapidement déclencher une nouvelle crise sur les pays émergents.

Le Pétrole

La décision de Donald Trump concernant l’Iran et la déroute économique du Venezuela font que l’offre de pétrole baisse. Les cours du baril ont ainsi franchi une barrière psychologique : le brent a dépassé le seuil des 80$. L’Arabie Saoudite ne semble pas décidée à alimenter le marché en produisant plus. Le cours du pétrole pourrait donc s’installer sur ces niveaux et peser à terme sur les coûts de production des entreprises et pénaliser le pouvoir d’achat des ménages. La menace sur la croissance est encore lointaine mais le cours de l’or noir est à surveiller de près.

Concernant les 3 cas évoqués ici, la semaine passée a marqué une évolution assez négative : Italie, hausse des taux et du Dollar, hausse du pétrole s’installent de plus en plus dans une tendance potentiellement assez risquée pour les marchés. Pourtant, le CAC a affiché une 8ème semaine de hausse. Il y a à cela deux raisons selon nous : les résultats des entreprises ont été bons ces derniers mois et la baisse de l’Euro (qui résulte de la hausse du Dollar) permet d’envisager à court-terme des gains de change pour les entreprises exportatrices. Comme nous l’avons fait depuis que la hausse a commencé nous restons sur la même logique : nous prenons prudemment quelques bénéfices sur les valeurs ayant le plus progressé.

 

dans la même rubrique

Uncategorized - 25/06/2018

Le Brexit fête ses 2 ans dans la morosité.

Le Brexit fête ses 2 ans dans la morosité.   Forbes 25 06 2018 2 ans (déjà) après le vote

Uncategorized - 11/06/2018

UniCredit-Société Générale …le retour de JP Mustier ?

UniCredit-Société Générale … le retour de JP Mustier ? Atlantico 11 juin 2018 Dans cette période chahutée sur le plan politique

Uncategorized - 11/06/2018

Investir en Chine…oui mais pas à court-terme !

Investir en Chine…oui mais pas à court-terme ! Forbes  11 juin 2018 A l’image de ce qui se passe un peu

Uncategorized - 04/06/2018

Le Dollar fort, un problème pour les Etats-Unis ?

Le Dollar fort, un problème pour les Etats-Unis ? Forbes 4 juin 2018 Après plusieurs mois de baisse contre toutes les

Uncategorized - 28/05/2018

Jusque-là tout va bien !

Jusque-là tout va bien ! Forbes 22 05 2018 De nombreux dossiers potentiellement importants font l’actualité de ces dernières semaines. La